PRODUCTIONS

Les CD suivants sont, (sauf spécification en cas de participation partielle) tous des produits dont Jean-Daniel Noir a personnellement réalisé l’enregistrement, la direction artistique, le montage et le mastering.

Andreas Martin, théorbe J.S. BACH, l’oeuvre pour luth

Somptueuse interprétation de ces si oeuvres presque injouables au luth, composées ou transcrites par un Bach qui ne pratiquait pas ce “roi des instruments”.

Suite en sol mineur BWV 995
Suite en do mineur BWV 997
Prélude en do mineur BWV 999
Fugue en sol mineur BWV 1000

Plébiscité par la critique, ce premier volet est un concentré de plaisir musical.
(*****/5 Goldberg)

ET IESUM

Carlos Mena et Juan Carlos Rivera

Magnifiques motets de Victoria, un moment de sérénité avec la très belle voix de contre-ténor de Carlos Mena dans une acoustique réverbérante naturelle. Enregistré à Collbatò près de Montserrat  (Barcelona)

Oratorio de Scarletti: Colpa, Pentimento e Gracia

Orchestre baroque de Séville, sous la direction d’Eduardo Lopez Banzó, avec Lola Casariego, Maria Espada et Martin Oro.

Enregistrement fait en concert à Ayamonte (à la frontière du portugal, près de Séville) lors du fameux été de canicule 2003

Double album “JUPITER Y SEMELE”, Zarzuela baroque de Antonio de Literes (1673 – 1747)

Enregistré à Arta de Mallorca en février 2003, cet enregistrement “live” haut en couleurs et plein de vie nous tient en haleine d’un bout à l’autre.

Inspirée des Métamorphoses d’Ovide, cette oeuvre rencontra un vif succès et fut représentée à travers toute la péninsule ibérique. L’originalité et la vivacité de la partition qu’Eduardo Lopez Banso a sorti de l’oubli est révélée avec brio par les interprètes tel Marta Almajano qui chante Jupiter avec fougue et précision.

Harmonia Mundi Ibèrica La chanson espagnole à l’époque romantique

Marta Almajano sauve de l’oubli une délicieuse sélection de chansons du XIXe siècle, oeuvres de compositeurs qui, aux influences reçues de Chopin ou Weber, surent ajouter leur propres traits nationaux, régionaux et populaires, afin d’évoquer l’universalité de l’amour.

Un CD sélectionné dès sa sortie par François Hudry comme disque de la semaine sur France Musique, avec distinction “recommandé” dans la revue française Répertoire “prise de son naturelle et très présente”, Diapason “5/5 diapasons” ainsi qu’en devanture de Scherzo en Espagne.

“Marta Almajano fait une fois de plus œuvre de pionnière en sortant de l’oubli des chansons espagnoles du XIXe siècle. Ceux qui la connaissent à travers ses excellents enregistrements de zarzuelas baroques avec l’ensemble Al Ayre Español retrouveront ce timbre corsé et envoûtant. Le ton se veut léger quoique profond, plein d’effusion amoureuse, et l’accompagnement de Michel Kiener sur un pianoforte viennois de 1813 nimbe cette voix enchanteresse de couleurs chatoyantes. Un délice.”

Julian Sykes, le temps Samedi 26 avril 2003

Harmonia Mundi Ibèrica

Brillamment mené par Miguel Sanchez, le fameux ensemble vocal et instrumental parcourt avec rigueur et subtilité le répertoire musical judéo-espagnol du moyen-age. 

Ce CD original, enregistré dans un couvent de la région de Toledo près de Madrid, présente un répertoire de pièces de codex espagnols du XIIIe siècle dans lesquelles des animaux fantastiques symbolisent le Christ ou l´Église, effaçant les frontières entre le spirituel et le temporel.

Harmonia Mundi Ibèrica

Dans l’Espagne des XVII et XVIIIème siècles, la musique de danse est à son apogée. Des airs anciens et populaires résonnent en harmonie avec des pièces d’un genre nouveau: fandangos, menuets, danses des indes d’occident, comme les “cumbées” ou les “zarambeques”.

Cet enregistrement fait à Séville en juin 2002 nous en offre un superbe échantillon; la guitare y brille de tous ses feux, mêlant improvisations et variations aux couleurs des plus chatoyantes. 

Ce CD est très bien accueilli par la critique, il a en particulier reçu une distinction de la revue “Scherzo”, un 5/5 également pour sa qualité audio dans le BBC Music news

“Un disco exceptional, que abre vias novoedosas para la recuperatión de un legado demasiado tiempo arrumbado.” (Diario de Sevilla, 11.02)

Patchwork.

Récital de harpe par Nathalie Châtelain, du baroque à la musique de nos jours

Copyright © 2020 STUDIO NOIR. All Rights Reserved. | Corporate Fotografie by Catch Themes
Défiler vers le haut