Vittorio GHIELMI

Posted on

“La fameuse cuisine italienne est faite de la qualité de ses ingrédients et de leur association. On peut en dire de même pour un enregistrement. Il s’agit là d’une étroite collaboration entre le musicien, le luthier et l’ingénieur du son. 

Après de nombreuses années d’expérience, j’avais renoncé à trouver sur un CD la complexe richesse du son de mes instruments: il y avait toujours quelque chose qui échappait, le “petit follet”, qui rend certains son magiques, s’échappait inévitablement des filets de l’enregistrement juste avant la “photographie”. C’est JDN le seul, jusqu’à présent, qui ait su le capturer !

Je ne pourrais plus concevoir un enregistrement sans sa présence discrète, son attention consciente de tous les paramètres musicaux, sa maîtrise du matériel de pointe qu’il utilise et avant tout son incroyable capacité à simplifier et résoudre n’importe quel problème.”